Contact BECOME VIP VIP CONNEXION
spyder.tv.article.ren..Lavoie.le.coeur.du.spyder.2

Le coeur du Spyder

ROTAX : LE COEUR DU SPYDER
 
 Le Spyder , assemblé à Valcourt en Amérique , possède toutefois une motorisation d’origine Européenne avec le moteur Rotax . Cette division BRP , spécialisée dans la fabrication de moteurs à vocation sportive , a vu le jour en 1920 à Dresden en Allemagne . En 1947 elle déménage à Gunskirchen en Autriche où elle occupe présentement 900,000 pi carrés d’usine .

spyder tv article René Lavoie le coeur du spyder 1BRP en fera l’acquisition en 1970 et rapidement les motoneiges Skidoo inventées une dizaine d’années plus tôt seront munies de ces moteurs . Rotax motorise aussi pour BRP les motoneiges Lynx , les produits Seadoo , et naturellement le Spyder de Can Am . De nombreux avions légers et ultralégers sillonnent le ciel avec les moteurs Rotax et les pistes de karting professionnelles vibrent au son de cette mécanique , sans compter les motos de marque Aprilia .
 Le rapport puissance / poids des Rotax en font des moteurs très appréciés pour les véhicules à vocation sportive .

spyder tv article René Lavoie le coeur du spyderEn 2014 , BRP introduit dans la gamme Spyder RT un nouveau moteur qui passe de deux à trois cylindres , ce qui technologiquement est une avancée majeure . Ce Rotax 1330cc ACE ( Advenced Combustion Effeciency ) accroît de 40 % le couple à bas régime , procurant de meilleures accélérations à basse vitesse tout en réduisant sensiblement la consommation d’essence . Le son dégagé en est aussi plus feutré . Le Spyder vient donc rejoindre ou excéder la puissance de plusieurs motos de tourisme .
 Les modèles RS continuent d’être propulsés par le 2 cylindres en V mais la mise à niveau ne saurait trop tarder .
 Ne voulant sans doute pas être derrière les innovations dans l’industrie automobile , BRP est aussi à développer un moteur hybride . La recherche et développement s’effectue principalement au Centre de technologies avancées BRP – Université de Sherbrooke , en partenariat avec le centre d’innovation Autrichien attaché à l’usine Rotax .
 Le lancement éventuel de cette nouvelle technologie viserait à accroître l’autonomie à 600 km et à réduire de 50 % la consommation de carburant .
 Avec l’arrivée de nouvelles normes environnementales toujours plus exigeantes , les nouveaux défis d’amélioration pour BRP et principalement à l’égard de sa motorisation sont nombreux .

René Lavoie

rene@spydertv.net
 

You will like...

Leave a Reply

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.