Contact BECOME VIP VIP CONNEXION
article.spyder.tv.ren..lavoie

Le tour de la Gaspésie

   LE TOUR DE LA GASPÉSIE

          La première fois où j’ai eu ouïe de la venue d’un nouveau véhicule sportif , produit par BRP , remonte à l’Automne 2006 . Une connaissance à moi , grand amateur de motos hors route et de véhicules moteurs de toutes sortes et très friand de la marque BRP fut le premier à m’en parler . Martin résidant de la région de Portneuf avait été invité par Dion Moto Sport de St – Raymond  à faire l’essai en Californie d’un Spyder Can-Am . BRP , voulait procéder à une validation finale du produit , en le faisant conduire par de vrais amateurs de véhicules sports de type  » outdoor  » . Il revint tout à fait conquis de son expérience .   

Dès leur apparition sur le marché , je m’intéressai moi aussi à ce véhicule aux allures futuristes et qui s’insérait dans une niche de produit inexistante jusqu’alors. Cependant , quoique très intéressante,  la première mouture du Canam Spyder s’adressait à une clientèle plus jeune et BRP n’en n’était pas encore rendu à produire un modèle tourisme qui aurait plus correspondu à mes attentes en terme de confort , et de capacité de charge à l’égard des bagages . Je continuai cependant à surveiller la  » bête  » du coin de l’oeil . Et je n’eut pas à attendre bien longtemps .  

spyder tv article rené lavoie 5À l’automne 2009 , BRP faisait le dévoilement du modèle RT qui lui s’adressait nettement à une clientèle différente en terme d’âge et qui allait permettre de  » rider  » plus loin , à deux et avec plus de confort . Les articles de journaux furent tout à fait élogieux concernant l’évolution de la nouvelle  » bête  » qui tout en gagnant du volume , ne perdait en rien de son caractère et de son  » look  » avant-gardiste . Je fis connaissance physiquement avec l’engin au début de l’hiver 2010 dans une salle de montre de la région de Québec et ce fut le grand coup de foudre . Celui qui m’avait tombé dans l’oeil était d’un rouge flamboyant et j’en rêvais autant de jour que de nuit . J’assouvis rapidement mon envie en faisant son acquisition au printemps de la même année .

spyder tv article rené lavoie 4    Puis arrive Juillet , les traditionnelles vacances liées à la construction et mon désir de chevaucher le Spyder sur de plus vastes espaces m’envahi . C’est décidé , ce sera la Gaspésie , pour moi qui suit natif de cette région , le choix de la destination allait de soi . Ma conjointe ne pouvant malheureusement pas se joindre à moi , je pars seul tout en obtenant sa  » bénédiction  » pour le projet . Après les usuels préparatifs concernant le bagage , j’enfourche la machine et je pars tôt un Samedi matin . La température est superbe à Québec , mon point de départ , j’ai le coeur léger . J’ai réservé un Hôtel à Ste-Anne des Monts , à mi chemin de mon objectif ultime qui est Barachois ( voisin de Percé la magnifique ) . Je ne suis pas pressé , j’emprunte donc la 132 , qui est l’équivalent québécois de la mythique route 66 , je longe le fleuve et je fais une brève pause à St-Jean Port Joli , capitale de la sculpture sur bois au Québec . J’en profite pour faire un premier plein d’essence et les quelques personnes aux alentours s’agglutinent autour de la machine pour l’inspecter de plus près . Les commentaires élogieux pleuvent !! Je suis maintenant habitué , mais pas du tout las du phénomène qui dure depuis l’acquisition du Spyder ,  qui remonte à un peu plus de deux mois . J’ai une phrase toute préparée pour les admirateurs du véhicule au design en Y qui me complimentent :  » Je n’ai aucun mérite , ce n’est pas moi qui l’ai fabriqué , je l’ai juste acheté  » . Çà sème un peu de bonne humeur aux alentours et je suis heureux de partager avec ces étrangers forts sympathiques , mon expérience concernant le Spyder .

spyder tv article rené lavoie 3 J’arrive à Rivière du Loup le coeur léger . Cependant , le ciel  a rapidement changé et du bleu azur , il est passé au gris mélangé de noir qui annonce très certainement une averse . J’enfile mon habit de pluie , mais je fais l’erreur de ne pas aussi revêtir ma veste sous celui-ci . Je repars et les gouttelettes commencent à tomber . Au début , çà tombe plutôt finement mais la situation se détériore rapidement , la pluie est maintenant très forte . Prévoyant le coup , j’avais abandonné la route panoramique pour l’autoroute 20 qui se prolonge jusqu’à Mont- Joli . La situation s’empire , la visibilité est mauvaise et pour mal faire l’eau a commencé à mouiller mon polo , sous ma veste imperméable . Le Spyder lui cependant réagit très bien et colle à la route à 100 km / h , çà me rassure . Je m’arrête à Mont Joli pour me réchauffer en prenant un café dans un petit resto . Là , je fais ma seconde erreur , j’aurais dû enfiler un  » t-shirt  » sec dans les toilettes et mettre ma veste Spyder et remettre ma veste imperméable par dessus . Suis-je idiot ou quoi ?? Habituellement non , enfin …

 spyder tv article rené lavoie 2 J’arrive finalement quelques heures plus tard à Ste-Anne des Monts . Je suis frigorifié et trempé  , je me déshabille rapidement et prend une bonne douche qui s’éternise sur 15 minutes . La salle de bain est toute embuée , mais je me sens finalement bien à nouveau . Le lendemain matin , le beau temps est de retour , et  j’arrête voir un couple d’amis qui sont propriétaires d’un commerce de Portes et Fenêtres à Ste-Anne des Monts avant d’entreprendre la traversée du Parc de la Gaspésie . La route est fabuleuse , toute en lacet avec de rares longs bouts droits . C’est là que je me décide à expérimenter sur un court laps de temps le comportement du Spyder à haute vitesse . Il n’y a aucun trafic et pas de police en vue , j’atteins exactement 147km/ h . Je n’ai pas atteint sa limite mais je suis satisfait , la machine est très stable , je relâche l’accélérateur . Les montagnes sont superbes , certaines d’entre elles encore enneigées à leur sommet . Après un autre arrêt chez des amis de NewPort pour leur présenter le Spyder , j’arrive à mon auberge à Barachois . Ma première bière est excellente , les autres tout autant , je relaxe tout en discutant avec les voisins . Pour 5 jours , je redécouvrirai ma Gaspésie et mon nouveau Spyder me permettra d’en obtenir une vue panoramique .

spyder tv article rené lavoie 1Mon retour se fait sans encombre en empruntant la route longeant le côté nord de la Gaspésie . Je fais bien sûr un arrêt à mon village préféré de Mont St-Pierre  . Je garderai à jamais un souvenir indélébile de mon périple gaspésien avec tous les bons moments et bien sûr ma première expérience sous la pluie .

 

René Lavoie

You will like...

Leave a Reply

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.